Tweets

Non à l'initiative de limitation – Affaiblir les PME est irresponsable

22 juin 2020 | 9h30

«Les PME ont une importance systé­mique dans notre économie», a déclaré aujourd'hui Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'Union suisse des arts et métiers usam, lors de la conférence de presse de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter. Elles constituent des stabilisateurs importants pour l'éco­no­mie et le marché du travail. Il serait donc irresponsable envers le système économique suisse de refuser aux PME l'accès à un important réservoir de main-d'œuvre qualifiée. La libre cir­cu­lation des personnes est primordiale pour la survie du marché de l'emploi qualifié et des PME.

La crise du Covid-19 a fait clairement apparaître que, sans les professionnels européens, notre système de santé aurait rapidement atteint ses limites. Avant même que ne survienne la crise, dans le cadre de sa campagne contre l'initiative de résiliation, l'Union suisse des arts et métiers usam avait déjà attiré l'attention sur la pénurie de travailleurs qualifiés. Elle avait fait preuve en l'occurrence d'une sage prévoyance: au moyen d'un visuel clé, elle mettait en scène une aide-soignante polonaise dont le parcours, quelques semaines plus tard, est devenu d'une brûlante actualité.

Cependant, la pénurie de travailleurs qualifiés n'est pas seulement évidente dans le secteur des soins de santé, a déclaré aujourd'hui Hans-Ulrich Bigler. Selon une étude réalisée par le cabinet de recrutement international Robert Walters, tant les PME que les grandes entreprises sont gravement affectées par le manque de candidats qualifiés pour les postes vacants ou nouvellement créés. Plus précisément, 68% des employeurs interrogés considèrent que la pénurie de travailleurs qualifiés a une influence sur leur recrutement et 50% se plaignent du déficit de candidats disponibles au niveau régional.

L'enquête du groupe Adecco Suisse montre également que la pénurie de travailleurs qualifiés s'aggrave en Suisse. Sur la base de son indice, la pénurie de travailleurs qualifiés, en 2019, à l'échelle nationale, était de 22% plus forte que celle enregistrée en 2016, année où elle a commencé à être mesurée.

NON à l'initiative: la consigne de vote de la Chambre suisse des arts et métiers est très claire

La prospérité de la Suisse repose sur son ouverture économique. La libre circulation des personnes est d'une importance vitale pour l'économie et pour la sécurité de l'emploi. Grâce à elle, les entreprises peuvent, de manière souple et sans formalités administratives, puiser dans un vivier de travailleurs qualifiés au sein de l'UE. Pour les PME, cette possibilité est essentielle et il importe de la préserver. Se rangeant à cette argumentation, la Chambre suisse des arts et métiers a clairement adopté la consigne du «non» à l'initiative, avec seulement quatre voix opposées et deux abstentions. La plus grande organisation faîtière de l’économie suisse, avec son comité «NON à l'initiative de résiliation – NON à la destruction des emplois», mène sa propre campagne contre l'initiative de limitation, qui est en fait une initiative de résiliation. Elle compte sur un NON franc et massif, lors de la votation populaire du 27 septembre, à ce projet qui est une menace pour la prospérité de la Suisse et son tissu essentiel de petites et moyennes entreprises.

Renseignements complémentaires

Hans-Ulrich Bigler
Hans-Ulrich Bigler

Directeur


T +41 31 380 14 14
M +41 79 285 47 09
Corinne Aeberhard
Corinne Aeberhard

Responsable communication


T +41 31 380 14 21
M +41 79 514 53 56

Documents à télécharger

Communiqué de presse «Non à l'initiative de limitation – Affaiblir les PME est irresponsable»
FICHIER PDF
Intervention de Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'Union suisse des arts et métiers usam
FICHIER PDF

Contenu associé

Retour à la vue d'ensemble

Nos partenaires

Haut de page