Tweets

Communiqués de presse

233 Résultats de recherche
3 avril 2020

L'usam soutient l'ouverture du marché de l'électricité

Le Conseil fédéral a décidé de mettre en application la loi sur l'appro­vi­sionne­ment en électricité, ce qui donne aux PME une plus grande liberté d'entre­prendre et leur permet d'ache­ter de l'électricité moins chère. L'Union suisse des arts et métiers usam juge cette décision salutaire. Toutefois, elle est opposée à l'obligation de fournir l'approvisionnement de base en ne recourant qu'à des sources d'énergie renouvelables. Une telle exigence est en contradiction avec la loi sur l'énergie et avec la réalité de la production d'électricité en Suisse.

3 avril 2020

L'usam se félicite des nouvelles mesures fédérales d'aide aux PME

L'Union suisse des arts et métiers usam se félicite des mesures en cours adop­tées par la Confédération face à la crise du coronavirus. Elle considère que l'aug­­men­tation des ressources du fonds de liquidité est une mesure propre à permettre de réagir à d'éven­tuels développements ultérieurs. L'usam soutient également le ren­force­ment des mécanismes de contrôle en matière d'octroi de crédits et les con­si­dère comme des mesures opportunes pour prévenir les abus.

1 avril 2020

Égalité de traitement: le Conseil fédéral soutient l’exigence de l’usam

L’Union suisse des arts et métiers usam apprécie les mesures en cours adop­tées par la Confédération dans le cadre de la crise du coronavirus. Elle a identifié des ajustements à y apporter et demandé que toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique, soient traitées sur un pied d’égalité en termes d’indemnisation. L’usam a également demandé que les pertes de chiffres d’affaires subies par les entre­prises indirectement frappées par les fermetures ordonnées par le Conseil fédéral soient elles aussi prises en compte. Elle salue dès lors la clause de rigueur prévue par le Conseil fédéral comme un premier pas vers l’égalité de traitement.

26 mars 2020

Crise du coronavirus: l’usam exige que les entreprises soient toutes traitées de la même manière

Dans le traitement de la crise du coronavirus, le Conseil fédéral fait preuve de leadership. L’administration fédérale fait elle aussi preuve d’une collaboration constructive. Après une évaluation complète de la situation et des effets des mesures économiques, l’usam a identifié des ajustements nécessaires. Toutes les entrepreneures et tous les entrepreneurs doivent être traités sur un pied d’égalité en termes d’indemnisation pour pertes de chiffres d’affaires. Les entreprises indirecte­ment frappées par l’arrêt d’activité ordonné par le Conseil fédéral doivent elles aussi être indemnisées pour les pertes subies. En outre, les décisions du Conseil fédéral doivent être systé­ma­tiquement mises en œuvre dans le commerce de détail. Telles sont les exigences formulées par l’usam dans une lettre adressée à l’ensemble du Conseil fédéral.

25 mars 2020

L’usam salue les mesures concernant l’obligation d’annoncer les postes vacants et la réduction de l’horaire de travail

L’Union suisse des arts et métiers usam salue les mesures du Conseil fédéral concernant l’obligation de commu­niquer les postes vacants et la réduction de l’horaire de travail. La suppression à titre provisoire de l’obli­gation de communiquer les postes vacants permet de recruter rapide­ment le personnel nécessaire durant la crise du coronavirus. Par ailleurs, l’usam considère comme très utile la décision de supprimer le délai de préavis concernant la réduction de l’horaire de travail et d’en prolonger la durée autorisée.

25 mars 2020

L’usam salue la rapidité d’action et les décisions du Conseil fédéral

L’Union suisse des arts et métiers usam salue l’action rapide et déterminée du Conseil fédéral. Elle est soulagée que l’octroi de crédits jusqu’à 500 000 francs intervienne sans intérêt et sans entraves administratives ni taxes. Les PME, et en particulier les micro­entre­prises, peuvent ainsi obtenir les liquidités dont elles sont aujourd’hui tributaires. Les PME sont d’une impor­tance systémique pour l’économie suisse. Sans PME, deux tiers des emplois disparaissent.

24 mars 2020

Réforme LPP: l’usam s’engage en faveur du modèle alternatif bourgeois

La réforme de la LPP exige un com­pro­mis capable de réunir une majorité. Le projet mis en consultation est rejeté par de nombreux milieux en raison des suppléments de rentes. L’usam s’engage en faveur d’un modèle alternatif équilibré. Ce modèle est soutenu par les partis bourgeois, la majorité des organisations éco­no­miques ainsi que par la branche des assurances et de la prévoyance. L’usam s’est dès le départ investie dans l’éla­bo­ration d’un projet susceptible d’obtenir un large consensus.

20 mars 2020

L'usam se félicite des mesures adoptées par la Confédération pour aider les PME

L'Union suisse des arts et métiers usam se félicite de la décision du Conseil fédéral d'engager des fonds repré­sen­tant un total de plus de 40 milliards de francs pour aider les PME. En adoptant ces mesures concrètes, le Conseil fédéral met en œuvre le principe "PME d'abord", comme l'usam le demandait. Grâce à ces fonds, les PME, et en par­ti­culier les micro-entreprises, peuvent obtenir rapidement les liquidités qui leur sont actuellement indispensables.

16 mars 2020

Crise du coronavirus: l’usam exige un soutien basé sur le principe «les PME d’abord»

Dans ses mesures, le Conseil fédéral a prévu un fonds de soutien d’un milliard de francs en faveur des entreprises touchées par le coronavirus. L’Union suisse des arts et métiers usam est fermement d’avis que ce fonds doit être aménagé sur le principe «les PME d’abord». Les PME sont des stabili­sateurs conjoncturels essentiels et revêtent, aujourd’hui plus jamais, une importance systémique. L’usam fait part de cette exigence dans une lettre au conseiller fédéral Guy Parmelin.

13 mars 2020

Coronavirus : approbation des mesures prises par la Confédération

L’Union suisse des arts et métiers usam soutient les mesures du Conseil fédéral visant à endiguer le coronavirus et se félicite de la mise en place d’un système non bureaucratique d’indemnisation du chômage partiel. La plus grande organisation faîtière de l’économie suisse émet cependant des réserves à l’égard des programmes de relance économique.

Nos partenaires

Haut de page