Tweets

Instagram

Communiqués de presse

338 Résultats de recherche
13 octobre 2021

Gestion de la pandémie: un scénario de sortie contraignant s’impose

L’offensive vaccinale, de concert avec les tests et le traçage des contacts, fait partie intégrante de la logique de la protection ciblée inscrite dans la loi COVID-19. L’Union suisse des arts et métiers usam salue donc chaque mesure qui vient renforcer l’un de ces éléments. Ces mesures n’ont qu’un seul objectif: le retour à la normale. Toute­fois, le Conseil fédéral n’a jusqu’ici pas réussi à définir un scénario de sortie contraignant – compromettant ainsi la bonne volonté de la population face à la prochaine votation sur la loi COVID-19.

13 octobre 2021

Accord de Paris sur le climat: la Suisse renforce son rôle de pionnière

Le Conseil fédéral a approuvé deux accords bilatéraux avec la Géorgie et la Dominique. Ces accords permettent à la Suisse de compenser une partie de ses émissions de CO2 dans ces pays. La Suisse envoie ainsi des signaux forts en faveur de la coopération inter­natio­nale et de normes élevées en matière de protection de l’environnement. L’accord de Paris sur le climat appelle explicitement à de telles formes de coopération. La Suisse joue en l’occurrence le rôle de pionnière. L’usam se félicite de la voir renforcée dans ce rôle.

6 octobre 2021

Prolongation de la loi COVID-19: l’usam exige un scénario de sortie contraignant plutôt qu’une simple gestion de la pandémie

L’Union suisse des arts et métiers usam s’oppose à la prolongation de la loi COVID-19. La proposition soumise ne constitue qu’une simple poursuite de mesures. On ne discerne ni un plan global ni un ensemble d’instruments coordonnés entre eux. Le projet ne constitue qu’une simple gestion de la pandémie. La plus grande organisation faîtière de l’économie suisse appelle le Conseil fédéral à élaborer un scénario de retour à la normale contraignant au niveau législatif. Si les mesures sont prolongées, cela doit s’appliquer à tous les acteurs économiques.

1 octobre 2021

Offensive vaccinale: le Conseil fédéral corrige enfin des manquements

L’Union suisse des arts et métiers usam salue l’offensive en faveur de la vacci­nation. Celle-ci s’imposait depuis long­temps, après une stratégie de vacci­nation longtemps hésitante et peu efficace. Avec l’extension du certificat et la suppression des tests gratuits, le Conseil fédéral introduit de fait une vaccination obligatoire, ce que l’usam rejette. Le Conseil fédéral est appelé à présenter un scénario contraignant pour sortir des mesures actuellement en vigueur et à lever la situation par­ti­culière.

26 septembre 2021

L’usam se félicite du verdict clair contre l’initiative 99%

L’Union suisse des arts et métiers usam se félicite du rejet massif de l’initiative 99% par le souverain. Le verdict traduit un NON clair à de nouveaux impôts et, en même temps, un attachement à la place économique suisse. Le peuple suisse ne s’est pas laissé influencer par la politique socialiste fondée sur la jalousie.

24 septembre 2021

L’usam refuse l’obligation de certificat et demande un scénario de sortie contraignant

L’exigence d’un certificat est une mesure disproportionnée. D’une part, il n’est pas prouvé qu’elle entraîne une diminution des hospitalisations, et d’autre part, elle menace les chiffres d’affaires et donc de nombreux emplois. Tant que l’obligation de cer­ti­fi­cat existe, les tests doivent rester gra­tuits. Sinon, une partie de la population sera systématiquement exclue et l’économie continuera à perdre du chiffre d’affaires. L’Union suisse des arts et métiers usam demande au Con­seil fédéral d’introduire un scénario de sortie contraignant pour supprimer progressivement l’obligation de cer­ti­ficat et revenir à la normalité.

17 septembre 2021

L’usam salue le retour à une politique climatique raisonnable et incitative

L’Union suisse des arts et métiers usam a toujours plaidé pour une politique climatique incitative plutôt que pour une augmentation des prélèvements et des interdictions. Les points clés pré­sen­tés par le Conseil fédéral s’inscriv­ent dans cette politique. L’usam se réjouit particulièrement du fait que davantage d’entreprises puissent participer au programme de l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEC) et ainsi réduire leur taxe sur le CO2. Il reste important que la relation entre la compensation nationale et les com­pen­sations étrangères soit aussi attrayante que possible pour les inves­tissements. Il doit être possible de s’engager dans la protection du climat à l’étranger à faible coût. Le CO2 ne s’arrête en effet pas à la frontière.

17 septembre 2021

La propriété des données est une condition préalable à la numérisation – l’usam rejette la révision de la loi sur la géoinformation

La phase de consultation pour la loi révisée sur la géoinformation se termine lundi. L’Union suisse des arts et métiers usam rejette cette révision. Les données sont des biens écono­mi­ques précieux. Elles sont le résultat d’une chaîne de valeur et appar­tien­nent aux particuliers qui les ont créées. La révision prévue de la loi sur la géoinformation veut nationaliser les données créées à titre privé et expro­prier ainsi les créateurs. Cela freine la numérisation. Sans l’attribution de droits de propriété sur les données, la numérisation ne fonctionnera pas.

15 septembre 2021

Suppression des droits de douane sur les produits industriels: un signe en faveur d’une Suisse ouverte

Le Parlement a décidé, aujourd’hui, de supprimer les droits de douane sur les produits industriels. La Suisse fait ainsi un pas décisif vers le libre-échange et dans la lutte contre l’îlot de cherté. La décision de ce jour traduit surtout un engagement en faveur d’une Suisse ouverte et tournée vers le monde.

8 septembre 2021

L’usam exige le retour à une politique reposant sur des bases factuelles

L’Union suisse des arts et métiers usam critique l’extension du certificat obli­ga­toire. Celle-ci est inappropriée et com­promet des chiffres d’affaires et des emplois. Les expériences faites à l’étranger montrent qu’il n’existe pas de lien empirique entre le certificat obli­ga­toire et la baisse du nombre des hospitalisations. En revanche, il est prouvé qu’une grande majorité des personnes hospitalisées sont des personnes de retour de vacances et non vaccinées. L’usam exige que la politique du Conseil fédéral soit axée sur ces faits.

Nos partenaires

Haut de page