Tweets

Instagram

Conférences de presse

16 Résultats de recherche
28 mai 2019

Femmes dans les PME – une présence forte et indispensable !

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à travailler et elles occupent de plus en plus souvent des postes à responsabilité. Tels sont les résultats de l’étude mandatée par l’Union suisse des arts et métiers usam et Femmes PME Suisse. L’augmentation de 54,7% au cours des cinq dernières années du nombre de femmes salariées occupant des positions dirigeantes est particulièrement frappante, notamment dans les entreprises de taille moyenne. Dans les grandes entreprises en revanche, la proportion de femmes cadres supérieures a légèrement diminué. La promotion des femmes est effective dans les PME – sans slogans de grève ni quotas.

19 mars 2019

Projet AVS-fiscalité : un double avantage pour les PME

Le 19 mai 2019, le peuple se prononcera sur la loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). Le projet AVS-fiscalité est un compromis durement acquis au Parlement qui répond de manière positive à deux défis majeurs pour la prospérité de la Suisse : la réforme de l’imposition des entreprises et le financement de l’AVS. Ce projet est doublement avantageux, surtout pour les PME, qui constituent l’épine dorsale de l’économie suisse. Il les protège en effet contre des hausses d’impôts massives et leur assure des conditions-cadre optimales grâce au renforcement de la place économique suisse.

11 décembre 2018

Initiative extrême contre le mitage – superflue et nuisible

Le 10 février 2019, les citoyens seront appelés à s’exprimer sur l’initiative populaire fédérale «Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti». L’initiative contre le mitage empêche un développement judicieux de la société et de l’économie. Elle restreint le droit de propriété dans la construction de logements, dicte ce qu’est la qualité de vie et préconise de figer le paysage. Elle est superflue et nuisible, car les instruments garantissant une utilisation mesurée du sol existent déjà dans la loi sur l’aménagement du territoire. Un comité national bénéficiant d’un large soutien de partis politiques et d’associations s’oppose avec la plus grande vigueur à cette initiative extrême.

16 janvier 2018

L'usam présente ses exigences stratégiques pour le développement de la formation professionnelle

Les organisations du monde du travail (OrTra) doivent être renforcées dans leur rôle de partenaires de la formation professionnelle. Les formations académiques ne doivent pas être privilégiées et l'économie doit avoir davantage de libertés et de compétences décisionnelles en matière de développement des professions. Ce sont là des exigences stratégiques essentielles formulées par l'Union suisse des arts et métiers usam dans son rapport sur la politique de la formation. En présentant ce rapport, la plus grande organisation faîtière de l'économie suisse se propose, après l'échec du projet Formation professionnelle 2030 du SEFRI, de relancer le débat sur la stratégie de développement de la formation professionnelle.

7 novembre 2017

Supprimer les réglementations inutiles – flexibiliser le marché du travail

La loi sur le travail (LTr), entrée en vigueur voilà plus d’un demi-siècle, est obsolète sur bien des points ; elle doit être modernisée et assouplie. L’Union suisse des arts et métiers usam demande la suppression des réglementations inutiles concernant la durée du travail et du repos, les pauses et la durée maximale du travail. Les PME doivent également être dispensées des obligations qui ne se justifient que pour de grandes sociétés. La plus grande organisation faîtière de l’économie suisse a présenté aujourd’hui à Berne, devant les médias, son catalogue d’exigences concrètes en vue de flexibiliser le droit du travail.

11 février 2016

Limiter les coûts de la réglementation : les exigences de l'usam

Toute réglementation qui dépasse un seuil défini de coûts ou qui touche plus de 10 000 entreprises doit être adoptée à la majorité absolue au vote final au Parlement. A l’instar du frein à l’endettement, l’usam souhaite imposer ce système afin de limiter les coûts des nouvelles réglementations. A cette fin, le Parlement doit être informé de manière transparente par un organe indépendant sur les coûts de chaque réglementation. Les mesures que le Conseil fédéral a déjà définies afin de réduire les coûts réglementaires existants doivent être mises en œuvre rapidement.

Nos partenaires

Haut de page