Tweets

Instagram

L’usam exige le retour à une politique reposant sur des bases factuelles

8 septembre 2021 | 15h15

L’Union suisse des arts et métiers usam critique l’extension du certificat obli­ga­toire. Celle-ci est inappropriée et com­promet des chiffres d’affaires et des emplois. Les expériences faites à l’étranger montrent qu’il n’existe pas de lien empirique entre le certificat obli­ga­toire et la baisse du nombre des hospitalisations. En revanche, il est prouvé qu’une grande majorité des personnes hospitalisées sont des personnes de retour de vacances et non vaccinées. L’usam exige que la politique du Conseil fédéral soit axée sur ces faits.

Avec la décision qu’il a prise aujourd’hui, le Conseil fédéral discrimine une fois de plus des branches et des entreprises déjà fortement touchées par les dernières mesures visant à lutter contre la pandémie. Pour la plus grande organisation faîtière de l’économie suisse, l’extension du certificat obligatoire à ces mêmes branches est dis­pro­por­tionnée et inappropriée. Les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique montrent que les contaminations dans les restaurants, les centres de fitness ou sur le lieu de travail sont très rares. Les entreprises concernées par le certificat obligatoire risquent d’enregistrer des pertes de chiffre d’affaires. Ces entreprises doivent être indemnisées pour les pertes enregistrées.  

L’usam demande au Conseil fédéral de revenir à une politique fondée sur des bases factuelles, comme inscrite dans la loi Covid-19. Cette politique se fonde sur la logique de la protection ciblée avec le traçage des contacts, la vaccination, le dépistage et les plans de protection. Au lieu d’étendre le certificat obli­ga­toire, il faut renforcer la campagne de vaccination et augmenter les tests.

Renseignements complémentaires

Fabio Regazzi
Fabio Regazzi

Président,  conseiller national Le Centre/TI


T +41 91 735 66 00
M +41 79 253 12 74
Hans-Ulrich Bigler
Hans-Ulrich Bigler

Directeur


T +41 31 380 14 20
M +41 79 285 47 09

Documents à télécharger

Communiqué de presse «L’usam exige le retour à une politique reposant sur des bases factuelles»
FICHIER PDF
Retour à la vue d'ensemble

Nos partenaires

Haut de page