Rating PME: dans quelle mesure les parlementaires défendent-ils les intérêts des PME? | Union suisse des arts et métiers usam | Organisation faîtière des PME suisses

Tweets

Instagram

Rating PME: dans quelle mesure les parlementaires défendent-ils les intérêts des PME?

12 janvier 2023 | 7h15

L’Union suisse des arts et métiers usam a, pour la quatrième fois, fait établir un classement des parlementaires selon leurs votes en faveur des PME durant la législature en cours. Cette fois encore, les représentantes et repré­sen­tants du PLR et de l’UDC occupent les premières places. «Le Centre» fait bloc dans la moitié supérieure du classe­ment. Le PS et les Verts arrivent loin derrière. La prise en compte des intérêts des PME est particulièrement élevée au Conseil des États, où 63% des députés se sont ralliés à la position de l’usam sur au moins deux tiers des objets.

Le rating PME repose sur 459 objets importants pour les PME traités au Conseil national et 207 traités au Conseil des États. En ce qui concerne les plus grands partis – et le Conseil national – on peut en gros former trois groupes. Le PLR Les Libéraux-Radicaux et l’UDC forment ensemble le «groupe de tête» des partis favorables aux arts et métiers. «Le Centre» fait bloc dans le groupe intermédiaire. Alors que le rating 2015-2018 comprenait encore quelques représentantes et représentants des Vert’libéraux dans la moitié supérieure du classement, le pvl se montre désormais moins favorable aux PME. Sans grande surprise, le PS et les Verts ferment la marche. Au Conseil des États, les deux premières places sont occupées par les mêmes partis qu’au Conseil national, mais ici l’UDC figure nettement devant le PLR. Vient ensuite le Groupe du Centre.

Le conseiller national le plus favorable aux PME se révèle être Daniel Ruch (PLR/VD). Il est suivi par Benjamin Fischer (UDC/ZH) à la deuxième place, Peter Schilliger (PLR/LU) à la troisième place et Thomas Hurter (UDC/SH) à la quatrième place. Il convient de relever que Daniel Ruch et Benjamin Fischer sont arrivés relativement tard durant la législature et qu’ils ont ainsi participé à moins de 30% des votes. Si l’on considère uniquement les membres du Conseil national qui ont participé à plus de 80% des votes, Peter Schilliger occupe alors la première place et Thomas Hurter la deuxième. Le conseiller national PLR et membre de la Chambre suisse des arts et métiers Peter Schilliger occupait déjà le haut du classement dans le dernier rating, paru en année électorale 2019.

Au Conseil des États, les six premières places sont occupées par des représentants de l’UDC, avec en tête Marco Chiesa. Le premier représentant du PLR, le conseiller aux États Martin Schmid, suit à la septième place; le premier représentant du «Centre», le conseiller aux États Daniel Fässler, figure à la treizième place. Dans l’ensemble, «Le Centre» est plus favorable aux PME au Conseil des États qu’au Conseil national.

63% des membres du Conseil des États et 45% des membres du Conseil national ont suivi la position de l’usam sur au moins deux tiers des objets. Un résultat réjouissant qui montre que le travail de persuasion de la plus grande organisation faîtière de l’économie suisse porte ses fruits.

Renseignements complémentaires

Fabio Regazzi
Fabio Regazzi

Président, conseiller aux États Le Centre/TI


T +41 91 735 66 00
M +41 79 253 12 74
Hans-Ulrich Bigler
Hans-Ulrich Bigler

Directeur


T +41 31 380 14 20
M +41 79 285 47 09

Documents à télécharger

Rating PME: dans quelle mesure les parlementaires défendent-ils les intérêts des PME?
FICHIER PDF
Rapport Rating PME 2019-2022 (disponible en allemand seulement)
FICHIER PDF
Retour à la vue d'ensemble

Nos partenaires

Haut de page