thèmes
informations détaillées
services

La Berner Zeitung le montre : les chiffres d’Alain Berset sont faux

###EVENT_FROM_DATE###, ###EVENT_FROM_TIME### - ###EVENT_TO_DATE###, ###EVENT_TO_TIME### (###EVENT_WHERE###)

Communiqué de presse

Dans la campagne en faveur de la prévoyance vieillesse 2020, le conseiller fédéral Alain Berset utilise des chiffres tirés d’une étude de Peter Zanella, chiffres qui selon l’auteur ne sont plus actuels. Sans la réforme, les jeunes verraient s’envoler 1,3 milliard de francs d’allègements, prétend le ministre. Son « principal témoin », Peter Zanella, contredit cette affirmation : seule une petite partie au plus de ce chiffre peut, selon lui, figurer au titre d’allègement dont bénéficieraient les jeunes grâce à la réforme. Quant aux conséquences du projet pour les caisses de pensions, Zanella estime qu’il augmentera surtout la réglementation et la bureaucratie.    

Peter Zanella contredit Alain Berset. Tel est le titre d’un article publié dans la Berner Zeitung qui montre que les partisans de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 et le conseiller fédéral Alain Berset lui-même utilisent des chiffres dépassés, exagèrent les résultats de l’étude et ne les exploitent pas correctement. Pour alléger la charge des jeunes avec un abaissement du taux de conversion, nul besoin de cette réforme, affirme l’auteur de l’étude Peter Zanella au quotidien bernois. Il contredit ainsi de façon directe les déclarations du conseiller fédéral Alain Berset et révèle des erreurs d’argumentation flagrantes du camp du oui. Pour Zanella, la réforme proposée donnera surtout beaucoup de travail aux juristes et provoquera une expansion de la bureaucratie.   

Pour l’Union suisse des arts et métiers usam, il s’agit là d’un nouvel exemple de la propagande gou-vernementale effrénée en faveur du projet de prévoyance vieillesse 2020. « On peut attendre du Conseiller fédéral concerné qu’il ne cite pas de chiffres dépassés ni ne se fonde sur des éléments incor-rects », relève Hans-Ulrich Bigler, directeur de l’Union suisse des arts et métiers usam. « Si le ministre doit être corrigé par l’auteur de l’étude lui-même, cela en dit long sur la crédibilité de ses déclarations et la qualité du projet dans son ensemble. Cette pseudo-réforme et cette manière de faire méritent un NON clair le 24 septembre prochain. »

Renseignements complémentaires
Hans-Ulrich Bigler, directeur, tél. 031 380 14 14, mobile 079 285 47 09
Kurt Gfeller, vice-directeur, tél. 031 380 14 31, mobile 079 207 83 68


Autres sources





Numéro 1 :    plus grande organisation faîtière de l’économie suisse,
l’usam représente 250 associations et quelque 300 000 PME

 

Recherche


Login membres

Mot de passe oublié?


Soutenez l’usam en cliquant J’aime sur Facebook !



 






Nos partenaires

Liens directs

helpy - Expertenwissen für KMU