thèmes
informations détaillées
services

Propagande gouvernementale sur l'AVS : Alain Berset doit des explications au Parlement

###EVENT_FROM_DATE###, ###EVENT_FROM_TIME### - ###EVENT_TO_DATE###, ###EVENT_TO_TIME### (###EVENT_WHERE###)

Communiqué de presse

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a dû s'expliquer devant la Commission des finances du Conseil national sur la question de l'abus de propagande gouvernementale. Manuel Leuthold a outrepassé son rôle de président du Fonds AVS – neutre – et tenté d'influencer la votation. En outre, la brochure explicative passe tout simplement sous silence les arguments opposés par les partis bourgeois. La propagande gouvernementale, qui est malhonnête, ne cesse de prendre de l'ampleur. L'interpellation déposée aujourd'hui par le conseiller national Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'usam, vise à obtenir que le conseiller fédéral Alain Berset soit tenu de s'expliquer devant le Parlement.

L'OFAS, qui relève du conseiller fédéral Alain Berset, est sous le feu de la critique : la propagande gouvernementale exerce sur le résultat de la prochaine votation concernant la réforme de l'AVS une influence qui pose problème du point de vue politique et institu­tionnel. Le 6 septembre 2017, la Commission des finances du Conseil national a convoqué l'OFAS pour obtenir des explications.

Mais la propagande gouvernementale tendant à promouvoir ce projet de réforme va encore beaucoup plus loin. La brochure explicative omet carrément de mentionner les arguments des opposants de la majorité bourgeoise. Au surplus, le président du Fonds AVS, Manuel Leuthold, s'est publiquement engagé, au nom du fonds lui-même, en faveur du projet de réforme. A des fins politiques, il a ainsi abusé de l'institution du fonds et manqué à son devoir de neutralité. Il semble même avoir complètement oublié les obligations auxquelles l'astreint le mandat de gestion fiduciaire du Fonds AVS qui lui est confié.

La malhonnêteté de la propagande gouvernementale sous le conseiller fédéral Alain Berset ne cesse de prendre de l'ampleur. L'usam ne saurait tolérer cette dérive. Comment le ministre lui-même juge-t-il les questions de l'abus de propagande gouvernementale ? Le conseiller fédéral responsable ne saurait faire mine d'ignorer ces abus, simplement passer outre puis revenir, après la votation, à l'ordinaire de la gestion des affaires courantes. L'interpellation que dépose ce lundi au Parlement le conseiller national Hans-Ulrich Bigler, directeur de l'usam, au sujet de l'ingérence du président du Fonds AVS vise à ce que le conseiller fédéral Alain Berset soit tenu de s'expliquer en personne sur ces questions devant le Parlement.

Renseignements complémentaires
Hans-Ulrich Bigler, directeur, tél. 031 380 14 14, mobile 079 285 47 09
Kurt Gfeller, vice-directeur, tél. 031 380 14 31, mobile 079 207 83 68


Documents à télécharger (PDF)





Numéro 1 :    plus grande organisation faîtière de l’économie suisse,
l’usam représente 250 associations et quelque 300 000 PME

 

Recherche


Login membres

Mot de passe oublié?


Soutenez l’usam en cliquant J’aime sur Facebook !



 






Nos partenaires

Liens directs

helpy - Expertenwissen für KMU