thèmes
informations détaillées
services

Président du Fonds AVS: Il ne sait de quoi il parle…

###EVENT_FROM_DATE###, ###EVENT_FROM_TIME### - ###EVENT_TO_DATE###, ###EVENT_TO_TIME### (###EVENT_WHERE###)

Communiqué de presse

Dans ses déclarations faites vis-à-vis des quotidiens Le Temps et NZZ, le président du Fonds AVS, Manuel Leuthold, plaide en faveur de l’acceptation de la réforme Prévoyance Vieillesse 2020. Ce faisant, il abuse de l’institution neutre qu’est le Fonds pour faire de la politique. Plus encore, il semble avoir complètement oublié son mandat de gestionnaire de fortune fiduciaire. L’Union suisse des arts et métiers usam exhorte le Fonds AVS à se distancer des prises de positions erronées de son président. Le directeur de l’usam et Conseiller national Hans-Ulrich Bigler entend par ailleurs intervenir auprès du Parlement à cet égard.

Manuel Leuthold commet plusieurs erreurs et informe erronément le public. Si la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 était adoptée, le Fonds aurait de plus grands problèmes encore à long terme. L’énorme volume des rentes additionnelles entraîne une politique de placement à plus court terme encore, plus vulnérable aux crises. Lorsque Manuel Leuthold promet en plus que le Fonds AVS pourrait investir dans des classes de placement plus risquées ou financer des start-up, il semble totalement oublier l’obligation du Fonds vis-à-vis des assurés.

L’usam, première association faîtière du secteur privé en Suisse, condamne fermement les déclarations de Manuel Leuthold. Il n’appartient pas au président du Fonds AVS de faire de la politique. En sa qualité d’institution neutre, le Fonds doit uniquement mener une politique d’investissement dans l’intérêt des assurés. L’usam exige du Fonds qu’il se distance des déclarations de son président. En outre, le Parlement doit agir pour empêcher de tels faits à l’avenir.

L’usam préconise une prévoyance vieillesse durable. A cette fin, il faut une véritable réforme et pas un élargissement de l’AVS à crédit. Un NON le 24 septembre 2017 est la condition préalable à une réforme authentique et simple.

 

Renseignements complémentaires

Hans-Ulrich Bigler, directeur, tél. 031 380 14 14, mobile 079 285 47 09
Henrique Schneider
, directeur adjoint, tél. 031 380 14 14, mobile 079 237 60 82


Télécharger le communiqué de presse (fichier PDF)





Numéro 1 :    plus grande organisation faîtière de l’économie suisse,
l’usam représente 250 associations et quelque 300 000 PME

 

Recherche


Login membres

Mot de passe oublié?


Soutenez l’usam en cliquant J’aime sur Facebook !



Am 24. September: NEIN zur ungerechten AHV-Scheinreform!

 






Nos partenaires

Liens directs

helpy - Expertenwissen für KMU