thèmes
informations détaillées
services

Stages découverte : meilleure préparation – moins de résiliations

21 November 2018

Communiqué de presse

L’Union suisse des arts et métiers usam salue le rapport adopté par le Conseil fédéral « Plus de places de stage découverte dans les domaines MINT » (professions du domaine des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et de la technique). Les stages découverte sou-tiennent aussi bien les jeunes que les entreprises formatrices lors du processus de recrutement. Les aptitudes et prédispositions adéquates sont une forme de passeport pour les candidates et candidats à une place d’apprentissage. Elles garantissent que les contrats d’apprentissage soient plus rarement résiliés.


Vendredi dernier, 20 Minuten a titré en première page : « Abandons d’apprentissage les plus fré-quents » et publié des chiffres concernant une sélection de branches. En l’occurrence, l’auteur met sur un même pied abandon de formation et résiliation de contrat d’apprentissage. Ce que cet article ne dit pas, c’est que le taux de réentrée en formation après la première résiliation d’un contrat d’ap-prentissage atteint quelque 80% dans tous les secteurs. Les jeunes n’abandonnent donc aucunement le processus de formation professionnelle après la résiliation du contrat d’apprentissage, mais chan-gent de place, souvent même à l’intérieur de la même branche. Après quatre ans de formation, 80% des apprentis ont passé la procédure de qualification avec succès et seuls 13% n’ont pas encore achevé leur formation. 


Stage découverte : un élément parmi d’autres     
Le stage découverte ne constitue qu’une partie du processus de recrutement. La qualité et la précoci-té de l’orientation professionnelle jouent un rôle tout aussi important. Par ailleurs, l’organisation de stages découverte demande un travail non négligeable de la part des entreprises. D’où le nombre limité de places proposées. « Nous nous félicitons que le Conseil fédéral, selon le communiqué de presse publié aujourd’hui, laisse les entreprises formatrices libres de choisir le processus de recrute-ment qui leur convient. C’est-à-dire avec ou sans stages découverte », relève le directeur de la plus grande organisation faîtière de l’économie suisse Hans-Ulrich Bigler. 



Renseignements complémentaires

Hans-Ulrich Bigler, directeur, tél. 031 380 14 14, mobile 079 285 47 09
Christine Davatz, vice-directrice, tél. 031 380 14 30, mobile 079 409 47 74

 

Télécharger le communiqué de presse (fichier PDF)

 



Plus grande organisation faîtière de l’économie suisse, l’Union suisse des arts et métiers usam repré-sente plus de 230 associations et quelque 500 000 PME, soit 99,8% des entreprises de notre pays.

 

Recherche



Soutenez l’usam en cliquant J’aime sur Facebook !



 







Nos partenaires

Liens directs


helpy - Expertenwissen für KMU