thèmes
informations détaillées
services

Révision inutile et dangereuse évitée

20 June 2018

Communiqué de presse

L’Union suisse des arts et métiers usam salue la décision du Conseil fédéral de renoncer à une révision de la loi sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger (LFAIE, « Lex Koller »). C’est une décision importante en faveur de l’économie libérale.


La Lex Koller, entrée en vigueur en 1985, limite l'acquisition d'immeubles par des personnes à l'étranger. En présentant son projet de révision, le Conseil fédéral visait notamment à mettre en œuvre le postulat 11.3200 Hodgers. L’usam avait rejeté cette révision avec véhémence considérant le projet de durcissement dangereux et inutile. Celle-ci aurait eu pour conséquence directe de freiner et de décourager l’acquisition d’immeubles par des étrangers en Suisse.


Les investissements étrangers contribuent à dynamiser notre économie, particu­lièrement dans les régions périphériques. Ils génèrent de la croissance en créant des emplois, mais également en faisant travailler les PME suisses et en évitant de creuser un fossé entre la Suisse A et la Suisse B. Décourager les investissements étrangers est non seulement absurde, mais également contreproductif.

Renseignements complémentaires

Hans-Ulrich Bigler, directeur, tél. 031 380 14 14, mobile 079 285 47 09
Hélène Noirjean, responsable du dossier, tél. 031 380 14 34, mobile 079 394 80 87

Télécharger le communiqué de presse (fichier PDF)

 



Plus grande organisation faîtière de l’économie suisse, l’Union suisse des arts et métiers usam représente plus de 230 associations et quelque 500 000 PME, soit 99,8% des entreprises de notre pays.

 

Recherche



Soutenez l’usam en cliquant J’aime sur Facebook !



 







Nos partenaires

Liens directs


helpy - Expertenwissen für KMU